Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 151 millions de dollars au deuxième trimestre de 2021, soit une amélioration de 227 millions de dollars par rapport à la perte avant impôt de 378 millions de dollars enregistrée au même trimestre un an plus tôt.

Bien que cette amélioration soit importante, ces résultats découlent surtout des effets défavorables uniques de la COVID-19 sur l’entreprise et des frais ponctuels engagés en 2020.

Les revenus ont augmenté de 188 millions de dollars, soit 11,5 %, au deuxième trimestre et de 464 millions de dollars, soit 12,2 %, au cours des six premiers mois de l’année, comparativement aux mêmes périodes l’année précédente. La croissance continue des revenus du secteur Colis, la hausse des volumes d’articles Courrier transactionnel liée aux envois du recensement de 2021 et l’augmentation des volumes du secteur Marketing direct ont contribué à ce résultat. Les taux de croissance sur 12 mois pour chaque gamme de produits reflètent l’incidence de la COVID-19 en 2020, qui a inclus une baisse importante dans les secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct, mais aussi une montée en flèche des volumes de colis.

Les coûts d’exploitation ont diminué de 44 millions de dollars, soit 2,2 %, au deuxième trimestre de 2021 et ont augmenté de 243 millions de dollars, soit 4,1 %, depuis le début de l’exercice 2021, par rapport à l’année précédente. La rapidité avec laquelle le courrier laisse la place aux colis continue d’exercer une pression sur les coûts liés à notre capacité, au traitement et à la livraison.

Voici quelques résultats importants pour le deuxième trimestre par rapport à la même période l’an dernier :

Secteur Colis :

  • • Les volumes ont baissé de 5 millions d’articles, soit 5,4 %.
  • • Les revenus ont augmenté de 52 millions de dollars, soit 6,1 %.
  • • La gestion proactive de la capacité disponible en ce qui concerne notre clientèle commerciale et nos gammes de produits a eu une incidence positive sur les revenus.
  • • Comparativement à l’année précédente, où les achats en ligne ont bondi, les résultats au deuxième trimestre de 2021 ont commencé à refléter le retour du magasinage en personne.

Secteur Courrier transactionnel :

  • • Les envois du recensement de 2021 ont contribué à la croissance des revenus du secteur Courrier transactionnel.
  • • Les revenus du secteur Courrier transactionnel ont augmenté de 43 millions de dollars, soit 7,5 %.
  • • Les volumes se sont accrus de 25 millions d’articles, soit 4,1 %.
  • • Dans l’ensemble, les revenus du secteur Courrier transactionnel continuent de s’éroder à mesure que les consommateurs et les expéditeurs se tournent vers des solutions numériques.

Secteur Marketing direct :

  • • Le secteur Marketing direct a commencé à se redresser au deuxième trimestre, après une baisse importante en 2020 des volumes d’envois Courrier personnalisé et Courrier de quartier, les clients ayant reporté ou annulé leurs campagnes de marketing à cause de la COVID-19.
  • • Les revenus ont augmenté de 72 millions de dollars, soit 49,1 %.
  • • Les volumes se sont accrus de 375 millions d’articles, soit 66,1 %.

 

Vous trouverez plus de renseignements dans le communiqué.

2021/08/20

Les résultats financiers du premier trimestre de 2021 de Postes Canada ont été publiés aujourd’hui. Au cours du premier trimestre, la pandémie a continué d’avoir une incidence sur nos activités, les coûts plus élevés ayant contrebalancé les revenus plus importants du secteur Colis.

Bien que le secteur Postes Canada ait enregistré une perte avant impôt de 77 millions de dollars, ses revenus ont augmenté de 276 millions de dollars, ou 12,8 %, par rapport à la période correspondante de l’année précédente. Les comparaisons sur 12 mois tiennent compte du fait que les conséquences de la COVID-19 ne se sont fait sentir que vers la fin du premier trimestre de 2020.

Les coûts d’exploitation ont augmenté de 287 millions de dollars par rapport au premier trimestre de l’an dernier, notamment en raison de dépenses additionnelles pour les congés spéciaux pour les employés devant offrir des soins aux enfants et aux aînés, l’achat de fournitures de santé et de sécurité supplémentaires, l’augmentation des heures supplémentaires et les augmentations de salaire. L’augmentation des volumes de colis a également continué d’entraîner une hausse des charges liées à la levée, au traitement et à la livraison.

Le déclin des secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct s’est poursuivi, les spécialistes du marketing ayant annulé ou retardé des envois en plus d’adopter les canaux numériques. Les volumes du secteur Courrier transactionnel ont baissé de 29 millions d’articles, ou 6,9 %, par rapport à la même période un an plus tôt, et les revenus ont diminué de 10 millions de dollars, ou 4,4 %. Les revenus du secteur Marketing direct ont chuté de 14 millions de dollars, ou 8,8 %, par rapport à la même période un an plus tôt, alors que les volumes ont baissé de 62 millions d’articles, ou 9,7 %.

Le secteur Colis a continué d’afficher de solides gains, la croissance des revenus ayant plus que contrebalancé les baisses de revenus dans les secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct. Les revenus du secteur Colis ont augmenté de 286 millions de dollars, ou 38,4 %, par rapport à la même période un an plus tôt, tandis que les volumes totaux ont augmenté de 23 millions d’articles, ou 27,3 %.

Vous trouverez plus de renseignements dans le communiqué.

2021/05/21

Les résultats financiers de 2020 de Postes Canada ont été publiés aujourd’hui.

Durant une année sans précédent marquée par la COVID-19, le secteur Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 779 millions de dollars en 2020 tout en veillant sans relâche à la sécurité de tous et en continuant d’offrir un service essentiel aux Canadiens.

Les coûts associés à la COVID-19 sont estimés à 292 millions de dollars. Une part importante de ce montant est attribuable aux congés spéciaux pour soutenir les employés à risque élevé et ceux qui devaient offrir des soins aux enfants et aux aînés, ainsi qu’à l’augmentation des heures supplémentaires.

Les coûts supplémentaires pour assurer la sécurité des employés comprenaient le réaménagement des centres de travail afin de respecter la distanciation physique dans nos installations, et ceux liés à la levée, au traitement et à la livraison, lesquels ont augmenté en raison de la croissance des volumes de colis.

Les responsables du marketing ont annulé ou retardé des envois et les expéditeurs de courrier se sont davantage tournés vers des solutions numériques en raison de la COVID-19, ce qui coïncide avec une baisse de 230 millions de dollars des revenus du secteur Courrier transactionnel et de 257 millions de dollars du secteur Marketing direct par rapport à 2019. On estime que de cette diminution totale de 487 millions de dollars, une somme de 382 millions de dollars résulte de la COVID-19. En tenant compte de la hausse de revenus du secteur Colis, on estime à 194 millions de dollars l’incidence négative nette de la COVID-19.

Mis à part les coûts liés à la COVID-19, l’entreprise a dû assumer des coûts supplémentaires de 127 millions de dollars à la suite de la décision arbitrale rendue en juin 2020, qui a donné lieu à de nouvelles conventions collectives avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes. La COVID-19 et les nouvelles conventions collectives conclues avec le STTP ont contribué à la perte, mais le secteur aurait tout de même inscrit une perte sans ces facteurs.

Par rapport à 2019, les revenus du secteur Colis ont augmenté de 699 millions de dollars, ou 25,0 %, tandis que les volumes totaux ont augmenté de 69 millions d’articles, ou 21,0 %. De cette hausse, on estime que la somme de 471 millions de dollars est attribuable à la COVID-19. Les revenus des colis du régime intérieur ont augmenté de 613 millions de dollars, ou 29,1 %, tandis que les volumes de colis du régime intérieur ont augmenté de 70 millions d’articles, ou 30,9 %, comparativement à 2019.

Vous trouverez plus de renseignements dans le communiqué.

2021/04/30

Postes Canada a enregistré une perte avant impôts de 265 millions de dollars au troisième trimestre de 2020, principalement en raison de la baisse des revenus dans les secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct et de la hausse des coûts. Les revenus du secteur Colis ont continué d’augmenter au cours du trimestre, mais ils n’ont pas été suffisants pour contrebalancer ces autres facteurs.

Pour les trois premiers trimestres, clos le 26 septembre 2020, le secteur Postes Canada a enregistré une perte avant impôts de 709 millions de dollars, sur des revenus de 4,9 milliards de dollars. Ce résultat se rapproche de la perte avant impôts de 162 millions de dollars, sur des revenus de 4,8 milliards de dollars, pour les trois premiers trimestres de 2019.

On estime que la COVID-19 a eu une incidence négative nette de 188 millions de dollars sur les résultats avant impôts pour les trois premiers trimestres de 2020. Cependant, ce secteur aurait tout de même enregistré une perte sans les répercussions financières de la COVID-19 et les coûts supplémentaires liés à la décision arbitrale rendue en juin 2020, qui a donné lieu à de nouvelles conventions collectives avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

Principaux résultats du secteur Postes Canada au troisième trimestre de 2020 par rapport au troisième trimestre de 2019

Colis

  • Les revenus du secteur Colis ont augmenté de 186 millions de dollars ou de 30 %.
  • Les volumes ont augmenté de 22 millions d’articles, soit 31,1 %.
  • Pour les trois premiers trimestres de 2020, les revenus du secteur Colis ont augmenté de 465 millions de dollars, ou 25,5 %, et les volumes ont augmenté de 52 millions d’articles, ou 24,5 %.

Courrier transactionnel

  • Les revenus du secteur Courrier transactionnel ont chuté de 52 millions de dollars, soit 8,8 %.
  • Les volumes du secteur Courrier transactionnel ont baissé de 72 millions d’articles ou de 11,5 %.
  • Pour les trois premiers trimestres de 2020, les revenus du secteur Courrier transactionnel ont baissé de 172 millions de dollars, ou 8,1 %, et les volumes ont baissé de 204 millions d’articles, ou 9,2 %.

Marketing direct

  • Les revenus du secteur Marketing direct ont diminué de 60 millions de dollars ou de 24,1 %.
  • Les volumes ont baissé de 269 millions d’articles ou de 25,3 %.
  • Pour les trois premiers trimestres de 2020, les revenus du secteur Marketing direct ont baissé de 212 millions de dollars, ou 26,9 %, et les volumes ont baissé de un milliard d’articles, ou 31,0 %.

 Vous trouverez plus de renseignements dans le communiqué.

2020/11/20

Postes Canada a enregistré une perte avant impôts de 378 millions de dollars au deuxième trimestre de 2020. La perte accrue est principalement attribuable à l’incidence importante de la COVID-19 sur les revenus et les coûts, ainsi qu’aux coûts supplémentaires liés à la décision arbitrale rendue en juin 2020, qui a donné lieu à de nouvelles conventions collectives avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).

Dans cette Mise à jour du PDG et cette vidéo, Doug Ettinger explique les résultats du deuxième trimestre et ce qu’ils signifient pour les employés et l’entreprise.

En raison du confinement et de la fermeture des entreprises, la nature des articles que nous livrons a changé radicalement. Les achats en ligne ont entraîné une croissance sans précédent des volumes et des revenus du secteur Colis. Cependant, la baisse des volumes et des revenus des secteurs Courrier transactionnel et Marketing direct a été supérieure à la croissance du secteur Colis. Le manque à gagner total en raison de la COVID-19 est estimé à 46 millions de dollars, tandis que les coûts accrus qui y sont liés sont évalués à 118 millions de dollars.
Nous estimons l’incidence financière négative totale de la COVID-19 à 164 millions de dollars.

La COVID-19 et les nouvelles conventions collectives conclues avec le STTP ont contribué à la perte, mais le secteur Postes Canada aurait tout de même inscrit une perte sans ces facteurs.

Principaux résultats du secteur Postes Canada au deuxième trimestre de 2020 par rapport au deuxième trimestre de 2019 :

Secteur d’activités Colis :

  • Au début du deuxième trimestre, les volumes du secteur Colis ont été aussi élevés qu’au cours des périodes de pointe du temps des Fêtes des années passées. La fermeture des magasins physiques en raison de la COVID-19 a poussé les Canadiens à faire beaucoup plus d’achats en ligne.
  • Les volumes ont augmenté de 26 millions d’articles, soit 35,5 %.
  • Les revenus ont augmenté de 226 millions de dollars, soit 35,4 %.

Secteur d’activités Courrier transactionnel :

  • La baisse des revenus et des volumes s’est accélérée, alors que les entreprises et les Canadiens ont eu davantage recours aux solutions de rechange numériques en raison de la COVID-19.
  • Les volumes ont baissé de 102 millions d’articles, soit 14,7 %.
  • Les revenus ont diminué de 104 millions de dollars, soit 15,4 %.

Secteur d’activités Marketing direct :

  • Au début du trimestre, les clients avaient déjà commencé à retarder ou à annuler des campagnes de marketing en raison de la COVID-19, ce qui a ajouté aux effets existants de l’adoption des solutions numériques.
  • Les volumes ont baissé de 652 millions d’articles, soit 53,4 %.
  • Les revenus ont diminué de 126 millions de dollars, soit 46,4 %.

2020/09/22

« Page précédentePage suivante »

Mises à jour par courriel

@